AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rendez-vous et trahison...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Rendez-vous et trahison...   Ven 28 Déc - 18:33

Le soleil commençait à se coucher lorsqu'une jeune femme aux boucles brunes sortie de l'hôpital Malakhov la démarche pressée et rapide. Emmitouflée dans un manteau de laine beige, un petit bonnet bleu ciel sur la tête, et une saccoche à la main elle ressemblait à une jeune lycéenne. D'ailleurs lorsque Sunday s'arrêta quelques pas plus loin pour acheter un journal le vendeur n'y vit que du feu. Comme beaucoup d'hommes il la prenait pour une jeunette fragile et sans défenses. Ah ce que les hommes pouvaient être naifs parfois. Enfin de temps en temps cette situation était très avantageuse pour elle surtout lors de contrôle d'identité imprévu.

Bonsoir ma petite demoiselle, qu'est ce que je peux pour vous? demanda le marchand.

Je voudrais le Parisien du Soir...

La Parisien.. Ce n'est pas un peu trop sérieux pour une jeune lycéenne?

Je ramène le Parisien pour mon père, moi je prendrais... People du Nord lâcha-t-elle avec une pointe d'exaspération devant ce machisme ambiant qui ne faisait qu'augmenter avec la présence des soldats russes. Sun tendit un billet pour payer ses achats.

Ah je me disais aussi qu'une jeune fille comme vous ne pouvez pas avoir des lectures si sérieuse à son âge. Voilà votre monnaie ma petite demoiselle. Rentrez vite chez vous le couvre-feu est pour bientôt.

La jeune femme fit un dernier signe de tête au marchands de journaux puis elle repartit d'un bon pas vers l'endroit où elle avait rendez-vous avec l'un des membres du groupe de résistance. Sans regarder autour d'elle elle repensa au parcours qu'elle devait suivre sans se faire remarquer et surtout sans se faire suivre. Sun se dirigea vers une bouche de métro, là elle consulta un plan afin de ne pas se tromper de ligne. D'autres voyageurs cherchaient eux aussi une ligne et commencèrent à s'adresser à elle avec gestes et paroles fortes, ce qui attira l'attention d'un groupe de soldats russes. Quand les hommes furent à quelques mètres d'elle il fut facile de les montrer du doigt aux voyageurs en leur expliquant que ces messieurs les aideraient mieux qu'elle.

Sans précipitation elle emprunta le bon couloir et arriva sans encombres jusqu'à la voir n°4 qui l'amènerait à son rendez-vous. Des frissons parcouraient la jeune femme qui commençait à sentir la peur envahir son esprit, heureusement au même moment, le métro arriva, elle s'engouffra dans l'engin mécanique et s'assit à côté d'une vieille dame aux cheveux blancs et au large sourire qui lui rappela sa grand-mère Winstead qu'elle n'avait pas vu depuis des années. Uns fois installée avec un minimum de confort, Sunday put enfin déplier le journal qu'elle ouvrit aussitôt à la page des petites annonces. Là elle put lire de nombreux messages destinés à son groupe de résistance. Qui aurait eu l'idée d'aller chercher dans un journal collabo des messages pour la résistance. Plusieurs dizaines de minutes passèrent lorsqu'elle rangea son journal, se leva et s'approcha de la porte de sortie, elle arrivait enfin à destination et elle n'en était pas mécontente.


Une fois sortie du métro, il ne lui restait plus que quelques rues à parcourir pour retrouver son contact. Sunday ne savait jamais à l'avance qui serait là, il n'y avait pas d'ordre établit. Le coeur battant la demoiselle marchait à travers les rues le vent s'engouffrant dans son manteau et lui soulevant ses boucles brunes. En arrivant au point de rendez-vous qu'elle ne fut pas la surprise de Sun en voyant un groupe de soldats russes qui semblaient être à l'affût du moindre mouvement suspect.
Un jeune russe blond comme les blés jetta un regard vers elle, il s'adressa à un de ses amis qui regarda aussi dans sa direction. Au bout du compte la section entière se tourna vers elle alors qu'elle longeait leur position. Crier ou pleurer n'aurait servit à rien si ce n'est à détendre les nerfs de la jeune femme qui sentait la tension monter d'un cran à chacun de ses pas. Des situations comme ça elle en avait déjà vécu mais elle n'aimait pas ça, elle se sentait piégée. Cela ne sentait pas bon du tout, avaient-ils été vendus pas un des leurs? Qui avait bien pu les prévenir de ce rendez-vous? Sunday n'eut pas le temps d'y réflechir plus car déjà des bras l'attrapaient l'enserrait. Elle aurait bien voulu ce débattre mais cette scène avait du détourner les yeux des soldats russes.


Anna je t'attends depuis une demi heure! Tu m'as manqué lâcha la voix avec une pointe d'ironie.
Revenir en haut Aller en bas
Maxime Ferréol
Accro du flood
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1027
Age : 28
Âge du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 26/12/2007

Fiche de personnage
Relations / Connaissances:
Devise: « Nulle amie ne vaut une soeur.» Christina Rosseti

MessageSujet: Re: Rendez-vous et trahison...   Ven 28 Déc - 21:46

Maxime avait passé la journée avec quelques-uns de ses compagnons. Travailler sur leurs actions, élaborer des plans, veiller à ce que personne ne prenne de risques inutiles, faire passer des informations, c'est ce qui faisait le quotidien de ses journées. Ce soir pourtant, il serait de sortie. Il devait retrouver une de leur jeune résistante. Enfin quand Maxime pensait jeune, elle était plus âgée que lui, mais ils étaient tous jeunes. Tous avec les mêmes idéaux. En général, il ne partait pas sur les missions ou les rendez-vous. Mais ce soir, c'était différent. Il avait des raisons de penser qu'il y avait eu une fuite sur ce rendez-vous. Il devrait donc aller chercher la jeune femme, pour qu'elle ne se fasse pas cueillir par les autorités, que ce soit les russes ou la police d'état. Souvent ses derniers ne valaient pas mieux que les russes.

En tout cas, quelqu'un avait parlé. Quelqu'un les avait-il trahi ? Ou piègé ? Forcé à parler sous la contrainte ? Plus d'une fois certains de leur plan avait capoté parce qu'un de leur membre avait été victime de chantage et ogligé de parler. Tout le monde n'était pas aussi fort que lui, il le savait bien, chacun avait ses faiblesses. Et à l'inverse de lui, certains avec des choses à perdre. Maxime était assis, la tête entre les mains, essayant de faire sortir de son esprit tout ce qui n'avait pas de rapport avec son rattrapage de ce soir. Pourtant il pensait sans cesse à ses soeurs. Il se releva chassa toutes ses pensées qui l'obsédaient et le tourmentaient. Ce soir il avait un but précis. Faire en sorte qu'Anna ne soit pas attrapa et ne grille pas sa couverture. Et si en plus il pouvait lui transmettre les informations qu'il était prévu qu'il transmette, cela serait du bonus.

Il s'était rendu à Paris en moto, une vieille Honda CB750 Four, qu'il affectionnait particulièrement, pas une seule fois il n'avait eu de problème avec. Il la gara à une borne du lieu de rendez-vous. Il resta assis sur le siège de sa moto, sortit son étui à cigarette de la poche intérieur de son long manteau noir. Avec le zippo qui se trouvait dans sa poche il alluma celle-ci. Le temps de prendre quelques bouffées, il jetta un coup d'oeil sur sa montre. Il était bientôt temps d'y aller. Il jetta son megot sur le sol et l'écrasa de son talon. Il remonta le col de son manteau. Avec son écharpe, on ne pouvait pas voir le bas de son visage et ses yeux étaient quasiment cachés par ses cheveux. Il enfila son bonnet noir. Lui non plus ne devait pas se faire repérer. Il marcha alors de longue minutes jusqu'à atteindre le point de rendez-vous.

Il entra dans une petite ruelle, là où personne ne pourrait le voir. Il respira un bon coup. Quelques minutes plus tard, il vit des gardes russes débarquer dans la rue principale. Ses craintes étaient justifiées. Mais au moins il n'aurait pas à s'inquiéter de son identité. Les russes n'étaient en général pas tenue au courant des états civiles des résistants et ne savaient pas que Maxime était recherché. Au moins un bon point pour lui. Il ne lui restait plus qu'à attendre Anna et espérer qu'elle ne prenne pas peur en voyant les officiers et qu'elle garde son sang froid. Ce qui se passa quelques minutes plus tard. Il regarda la jeune femme se diriger vers le groupe d'hommes. Le moment état venu pour lui de passer à l'action. Alors qu'elle arriva à se hauteur, il lui barra soudain la route et la serra contre lui.

Niveau diversion, c'était toujours quelque chose qui marchait, à condition que la personne qui se trouvait en face ne prenne encore plus peur et ne hurle ou quelque chose de ce genre. Il entraîna la jeune femme dans le sens opposé à celui des militaires russes. Il parla alors d'une voix vive. Les soldats n'avaient pas l'habitude que les résistants s'affichent, en général ils pensaient qu'il s'agissait d'une autre personne que ceux qu'il cherchait. En tout cas, cela avait toujours marché pour Maxime. Mais c'était de moins en moins sûr, car cette mascarade ne pouvait pas marcher éternellement. Il ressera un peu plus son étreinte et rapprochant sa tête de celle d'Anna. Il approcha son visage du sien et murmura quelques mots à son oreille.


« Surtout ne dis rien, prends un air un peu béat, feinte la rencontre et surtout ne me lâche pas. Tu vas regarder au dessus de mon épaule pour voir s'ils regardent dans notre direction ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://2046.rpg-board.net
 
Rendez-vous et trahison...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JE CONFIRME LE RENDEZ-VOUS à TAM
» Harfleur photo "au rendez vous de chasse ou des chasseurs"
» Notre dernier rendez-vous chez le gynéco
» Facturation des rendez-vous non honorés
» Rendez vous chez l'homeo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
2046 :: Hors Jeu :: Archives :: Anciens RPs-
Sauter vers: