AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fin d'aprem' ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlotte Berry
Habitué(e) du forum


Féminin
Nombre de messages : 744
Age : 25
Âge du personnage : 21 ans
Richesse : $$$
Date d'inscription : 11/04/2008

Fiche de personnage
Relations / Connaissances:
Devise: Les seules personnes qui devraient gouverner sont celles qui s'intéressent plus aux gens qu'au pouvoir

MessageSujet: Fin d'aprem' ...   Mer 16 Avr - 16:39

Toute la journée fut maussade, comme le temps d'ailleurs. D'ailleurs, ce dernier joue souvent sur les humeurs, quoique l'on puisse en dire et même pour les plus positifs. La jeune femme passa donc toute la journée dans son trois pièces. Elle ne monta même pas les quelques étages qui la séparait de son frère aîné et de sa meilleure amie. Elle passa simplement un coup de téléphone à sa mère, qui fut ravie - comme toujours - de l'entendre et de prendre de ses nouvelles. Car ses deux parents - depuis que Charlotte avait pris la décision d'entrer dans le réseau MUR et par la même occasion de travailler dans le café où ces derniers se réunissaient - s'inquiètaient évidemment pour elle (et pour Christopher), ce qui est normal pour des parents normaux. Bref, sa mère lui tint la jambe pendant plus d'une heure, lui parlant de tout et de rien, plaisantant sur les dernières bêtises de son père, mais ne posa pas de questions sur l'organisation ni sur son développement, mais lui rappela tout de même d'être prudente. Et surtout, de ne pas se disputer avec son frère. Car en effet, il n'était pas rare qu'il la surprotège, ce qu'elle avait toujours eu du mal à accepter.
Ce seul coup de téléphone - qui fit sourire Charlotte - fut le seul moment où elle ne s'ennuya pas, malgré que le fait d'appeler sa mère rentrait déjà dans la routine. Comme tout ce qu'elle fit cette journée-ci, et qui ressemblait aux autres.
La radio était en route, branchée sur les informations au cas où quelque chose d'important se produirait ; Charlotte chercha pendant plusieurs minutes ses cigarettes ; fuma à la fenêtre, laissant le vent froid entrer dans son appartement ; s'émitouffla dans un gilet en laine ; relut son dernier bouquin ; resta une bonne partie de la journée vêtue que d'un vieux t-shirt ; alla chercher son courrier dans le hall de l'immeuble une fois habillée ; discuta avec le concierge quelques minutes ; jeta les publicités et posa les factures sur la table ; puis en fin d'après-midi partit au bar, en fumant tranquillement.
Sa routine lui donnait un air de femme en pleine déprime, mais ce n'était pas le cas, elle se sentait bien dans son petit train de vie. Evidemment qu'elle s'était ennuyée une bonne partie de la journée mais c'était parce qu'elle n'avait pas pu bavardé avec Elise, ni avec Christopher. C'était toujours un moment de rires ou de disputes, cela dépendait... Mais on ne s'en lassait pas !
C'était pareil pour son job au bar, le réseau MUR s'y réunissait, elle tombait toujours sur un d'entre eux et donc il y avait toujours plus ou moins de l'action... Même s'ils étaient censés être tout de même discret.

Charlotte écrasa son mégot sur le trottoir, où pourrissaient déjà des milliers de cigarettes et entra dans le bar, en faisant sonner la vieille cloche au dessus de la porte. Elle passa derrière le comptoir, après avoir salué ses collègues, et regarda ceux-ci sortirent puisque la relève était arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime Ferréol
Accro du flood


Masculin
Nombre de messages : 1027
Age : 27
Âge du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 26/12/2007

Fiche de personnage
Relations / Connaissances:
Devise: « Nulle amie ne vaut une soeur.» Christina Rosseti

MessageSujet: Re: Fin d'aprem' ...   Dim 20 Avr - 13:56

    Maxime venait de quitter son appartement. Il marchait sans but précis dans les rues de Paris. Une main dans la poche, en train de trifouiller son briquet, l’autre tenant sa cigarette sur laquelle il tirait régulièrement. Il sortait souvent quand il avait besoin de remettre ses idées au clair. L’air frais lui faisait du bien. Il lui permettait de faire le point. Souvent il marchait plusieurs heures jusqu’à ce qu’il en ait assez. Après une petite demi-heure, Maxime se retrouva dans le quartier des Invalides. Ce n’était pas tout à fait par hasard qu’il était arrivé ici. Le café-bar où travaillait Charlotte une des membre du réseaux mur ne se trouvait pas loin. Ils se retrouvaient régulièrement là-bas pour discuter, c’était un endroit propice car ni les membres du gouvernement, ni ceux de la Tcheka ne mettaient les pieds ici. Le jeune homme y allait des fois seul, ou avec Piotr ou Lara pour boire un café ou une bière.

    Plusieurs fois, il y avait croisé Jeanne, mais jamais il n’avait parlé d’autre chose que de leurs actions avec le groupe de résistance. Il espérait sûrement la croiser. Le seul fait d’être en sa présence lui faisait un drôle d’effet. Maxime savait bien que cette fille lui faisait battre le coeur à cent à l’heure. Il traversa le passage clouté et se dirigea vers la porte de l’établissement. Son manteau noir relevé jusqu’au menton, il balaya la salle d’un rapide coup d’œil. Il était tout de même sur ses gardes. C’était le cas chaque fois qu’il entrait quelque part, qu’il tournait au coin d’une rue ou quand il attendait le bus. Il se dirigea vers le bar. Il tira un tabouret afin de s’y asseoir. Charlotte était là et s’affairait derrière le bar, il n’y avait pas grand monde, a part un groupe de touristes belges et quelques habitués. Il attendit que celle-ci soit près de lui pour lui adresser un sourire, signe de bonjour.


    Salut. Ca va ?


    C’était très basique comme phrase mais c’était ce genre de banalités que s’échangeaient les deux jeunes gens en général. Surtout quand ils n’étaient pas en mission. Maxime ne connaissait pas très bien Charlotte au fond. Il connaissait un peu Christopher et Elise mais que très peu. Il ne les fréquentait que très peu en dehors du réseau. C’était d’ailleurs assez bizarre car quand les jeunes gens se retrouvaient pour une mission ou une réunion, ils étaient tous très à l’aise, ils parlaient avec vivacité et enthousiasme. Il retira son manteau après avoir sorti un petit bloc de papier et un crayon et l’accrocha à un petit crochet sous le bar. Il commença à griffonner des petits dessins. A chaque fois que la petite cloche de la porte retentissait, Maxime tournait la tête afin de voir qui entrait dans le café.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://2046.rpg-board.net
Charlotte Berry
Habitué(e) du forum


Féminin
Nombre de messages : 744
Age : 25
Âge du personnage : 21 ans
Richesse : $$$
Date d'inscription : 11/04/2008

Fiche de personnage
Relations / Connaissances:
Devise: Les seules personnes qui devraient gouverner sont celles qui s'intéressent plus aux gens qu'au pouvoir

MessageSujet: Re: Fin d'aprem' ...   Lun 21 Avr - 16:33

Pourquoi ses collègues ne lavaient jamais les verres avant de partir ? Surtout qu'ils savaient parfaitement qu'elle tiendrait seule le bar avant que la soirée commence réellement.
C'était la question que Charlotte se posait quand Maxime fit sonner la petite cloche. Elle leva la tête tel automate au son de celle-ci. Elle reconnut immédiatement le jeune homme, et heureusement. Ils s'étaient souvent rencontrés pour préparer les missions, ou ici au bar. Mais il est vrai qu'il n'avait jamais fait plus connaissance, a par le fait que la jeune femme savait ce qu'il buvait... Il semblait qu'il avait eu un passé difficile, et que ses meilleurs amis faisaient partie du réseau MUR. Voilà en quoi ce résumait la vie de Maxime pour elle. Ils n'avaient jamais eu l'occasion de plus parler, tout simplement parce qu'au bar, il était censé être un inconnu et comme c'était le seul endroit où ils se voyaient en dehors du QG du réseau.
Elle finit d'essuyer un verre à pied destiné au vin, avant de s'approcher de lui avec un simple sourire avenant, qui aurait pu servir à une présentatrice de télé-achat. Elle posa ses mains à plat sur le comptoir. Elle ne fut pas surprise de cette simple phrase, et lui répondit sur le même ton.


Bonjour. Ca va plutôt bien...


Elle montra le temps à travers la vitrine en haussant les épaules, et elle enchaina sur une autre banalité.


Il faut croire que le soleil a décidé de nous abandonné.

Elle hésita une seconde avant de lui rendre sa question, ne sachant jamais si elle devait le tutoyer ou le vouvoyer, puisqu'il était en quelque sorte son patron. Elle opta pour le tutoyement, au pire ce serait pas la première fois qu'elle se trompait...

Et toi ?

Il ne semblait pas en superbe forme, comme à chaque fois qu'elle le rencontrait. Mais elle supposait que les épreuves qu'il avait passé devaient encore beaucoup peser sur ses épaules, ainsi que le fait d'être à la tête du réseau. Elle avait déjà remarqué qu'il vérifiait souvent qui étaient les personnes autour de lui, et cela n'arrangeait surement rien à sa vie. Mais elle n'y pouvait rien, même si elle aurait bien voulu le soulager un peu, il avait déjà des amis, et elle n'en faisait pas partie.
Elle lui laisse peu de temps pour répondre, lui demandant ce qu'il souhaitait boire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime Ferréol
Accro du flood


Masculin
Nombre de messages : 1027
Age : 27
Âge du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 26/12/2007

Fiche de personnage
Relations / Connaissances:
Devise: « Nulle amie ne vaut une soeur.» Christina Rosseti

MessageSujet: Re: Fin d'aprem' ...   Sam 14 Juin - 15:43

    Maxime regarda un moment la jeune fille. Depuis le temps qu’il l’avait rencontré, il n’avait jamais pris le temps de discuter avec elle. C’est vrai qu’il ne la connaissait pas trop, d’où les discussions de la pluie et du beau temps. Pourtant il avait l’impression de savoir beaucoup de choses sur elle. Depuis quelques temps, Piotr n’arrêtait pas de lui parler d’elle. Il semblait vraiment en pincer pour elle. Il y avait de quoi. Charlotte était une belle jeune femme et il semblait à Maxime que c’était quelqu’un de sympathique mais il n’aurait pas pu l’affirmer. L’ambiance du café-bar était plutôt tranquille. Les épaules de Maxime se relâchèrent un peu. Le stress quittait peu un peu son corps et son esprit. Quand Charlotte lui demanda s’il allait bien, Maxime eut un petit moment de réflexion. C’était une question qu’il ne se posait pas en ce moment, il n’avait pas le temps. Mais il savait également que cette phrase était une rengaine que tout le monde disait, comme une forme de politesse. Et pour engager la conversation.

    « Un peu fatigué… »

    Charlotte posa devant lui une tasse de café. Maxime sourit. Finalement les gens se connaissent, du moins un peu. Si ils ne parlaient pas beaucoup ensemble, elle savait quand même qu’il prenait un café quand il venait ici. C’était déjà ça. Lui aussi avait appris quelques-unes de ces petites mimiques, comme cette façon bien à elle d’essuyer les verres et de les ranger. Comme un petit rituel bien à elle. Maxime réalisait que les membres du réseau MUR, même s’il ne les côtoyait que pendant leurs réunions ou leurs missions, étaient comme une famille pour lui. À la vie à la mort, il aurait été près à tout pour n’importe lequel d’entre eux. En pensant à cela, il regarda Charlotte et lui sourit. Souvent il avait envie d’avoir des contacts plus complices avec les membres, de s’en faire de vrais amis. Mais il savait trop bien que c’était bien trop risqué. Dès le moment où Piotr lui avait parlé de son coup de foudre pour Charlotte, une alarme c’était allumée dans l’esprit de Maxime.

    Les histoires entre membres du réseau devaient être proscrit car trop dangereuse. Mais il n’avait pas eu le cœur de dire à son meilleur ami qu’il devait laisser tomber la fille dont il était amoureux. La vie de Piotr n’était pas très folichonne, Maxime avait décidé de le laisser vivre sa vie. Il assurerait ses arrières en cas de problèmes. Leurs arrières à tous les deux. Dans un même temps, il devrait faire attention au genre de mission qu’il leur donnerait et surtout ne pas les faire agir ensemble. Si jamais il se faisait choper ensemble, on pouvait craindre le pire. L’amour était plus fort que tout et aucun des deux ne supporteraient la torture de l’autre. L’esprit de Maxime bouillonnait. Il pensait à Jeanne. Il s’était toujours interdit une quelconque approche. En même temps, la prise de risque qu’il prenait en ce moment n’était pas énorme et quitte à se faire chopper autant ne rien avoir fait de regrets.


    « J’ai beaucoup entendu parler de toi ces temps-ci …»

    En disant cela, un sourire malicieux s’était dessiné sur ses lèvres fines. Il but une gorgée de café et releva les yeux vers la jeune femme pour voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://2046.rpg-board.net
Charlotte Berry
Habitué(e) du forum


Féminin
Nombre de messages : 744
Age : 25
Âge du personnage : 21 ans
Richesse : $$$
Date d'inscription : 11/04/2008

Fiche de personnage
Relations / Connaissances:
Devise: Les seules personnes qui devraient gouverner sont celles qui s'intéressent plus aux gens qu'au pouvoir

MessageSujet: Re: Fin d'aprem' ...   Dim 15 Juin - 19:49

[ HJ : Tu vas pouvoir arrêter de bouder Maxou ^^ ]


Comme l'avait deviné Charlotte, il était fatigué, même si elle avait penché pour un "énormément fatigué" mais ça... Au moins n'avait-il pas répondu automatiquement que ça allait ; il était sincère, ce qui montrait que des liens s'étaient tissés entre comme entre chaque membre du réseau MUR. Ils avaient un but commun, passaient assez de temps ensemble au bar pour avoir appris quelques tics de l'autre, pour avoir cerné une petite partie de sa personnalité. Mais cela s'arrêtait là. C'était surement mieux pour chaque membre du réseau, car tous savait que Maxime était recherché, et il était plutôt dangereux d'être en sa compagnie. Et puis, les sentiments pour autrui peut tout changer et parfois mettre d'autres en péril.

Une fois qu'elle eut servi le café à Maxime, Charlotte reprit normalement son boulot de barmaid, ne s'attendant pas à ce qu'il reprenne la conversation, ou du moins pas à ce sujet. Enfin, reprendre son boulot - si on peut appeler "arrêter de travailler" le fait de servir et parler machinalement à Maxime - consistait à jetter un oeil aux quelques autres clients présents. La plupart discutait avec leur voisin, un lisait le journal et un autre regardait fixement la télévision accrochée au mur derrière le comptoir. Exaspérée, Charlotte soupira. Mais cela n'était pas dû au manque d'activités, pas du tout. Cela était dû aux moyens de communications : 99% d'entre eux étaient corrompus, et le 1% restant diminuait doucement. L'Etat payait les chaînes de télévision, les radios, les sites internet, les journaux ect pour vanter les mérites du régime politique actuel. Nous étions réellement face à une très grande propagande, qui malheureusement fonctionnait.

Charlotte sortit de ses pensées quand Maxime lui adressa de nouveau la parole. Elle fut évidemment surprise : il a entendu parler d'elle ? Elle pensa qu'elle avait mal compris, ayant la tête dans les nuages. Mais elle comprit que non en voyant le sourire du jeune homme. Il semblait prêt à la taquiner sur le sujet. Par qui alors ? Elle réfléchissait tout en le regardant, et l'amitié qui le liait avec Piotr. Ce ne pouvait qu'être lui, et cette réponse fit rosir un peu ses joues. Il avait parlé d'elle, et cela la rendait simplement heureuse. Cette soirée lui semblait beaucoup moins morne maintenant. Elle reprit un verre à pied et une serviette, et continua son essuyage. Puis elle lui répondit :


Ah oui ?

Une syllabe simple. Le seul truc qu'elle avait réussir à sortir sans paraître heureuse ou excitée par cette nouvelle. Comme si Maxime pouvait manquer son sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime Ferréol
Accro du flood


Masculin
Nombre de messages : 1027
Age : 27
Âge du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 26/12/2007

Fiche de personnage
Relations / Connaissances:
Devise: « Nulle amie ne vaut une soeur.» Christina Rosseti

MessageSujet: Re: Fin d'aprem' ...   Jeu 26 Juin - 1:31

    Charlotte n’avait pas saisi tout de suite de quoi voulait parler Maxime, mais au moment où elle saisit l’allusion du garçon, celui-ci pu le voir à son visage. Le visage de la jeune femme s’était soudain éclairé. En l’espace d’une fraction de seconde, elle s’était redressée, soudain très vive, la lassitude de sa journée s’était envolée ce qui le fit sourire de plus belle. Piotr et Charlotte allaient bien ensemble, Maxime ne pouvait le nier. Il avait tous les deux cet enthousiasme quand il faisaient ou parlaient de quelque chose qui les prenaient à cœur. Maxime s’en voulait un peu de n’être plus proche des membres de son groupe. Les expériences du passé lui avaient bien montré qu’il ne fallait pas tout dévoiler de soit. Mais en dehors du réseau, Maxime ne fréquentait pas grand monde et une vraie bande de potes, cela lui manquait énormément. Il n’avait pas l’habitude d’enfreindre ses propres règles mais la vie était courte et ne pas en profiter était plutôt égoïste quand on pensait aux générations futurs.

    « Figure toi qu’on a un ami en commun … »

    Maxime se détendait peu à peu. Il aimait bien l’atmosphère de ce café. Même si les gens qui fréquentaient l’établissement n’étaient pas trop causants, ils ne représentaient aucun risque. Peu leur importait qu’il y ai des gens recherché par la police ou en fraude, du moment qu’ils pouvaient boire leur coup en paix et que personne ne vienne les déranger. Maxime regardait toujours la jeune femme qui s’affairait derrière le bar. Elle était maintenant plus dynamique et son petit oui, d’un air de pas y toucher, débordait de curiosité et d’excitation. Maxime n’éprouvait plus ce genre d’émotion depuis bien longtemps et cela lui manquait. Pourtant il y avait bien Jeanne, mais la situation était trop compliquée. Ou alors c’était juste que Maxime était un jeune homme réservé et que peut être n’osait-il pas faire un pas vers elle. Il préférait se cacher derrières des excuses à deux balles que de se jeter à l’eau.

    « … enfin plus qu’un ami d’après ce que j’ai cru comprendre. »

    Maxime taquinait un peu la jeune femme. Il savait que Charlotte ne le prendrait certainement pas mal, et puis c’était dans son tempérament de charrier les gens. Il était comme ça. En général c’était ce qui plaisait chez lui. Il tourna sa cuillère dans son café tout en attendant la réaction de Charlotte. Maxime savait qu’il allait s’engager sur une voie qu’il s’était toujours interdit, mais après tout, il n’allait pas s’interdire de vivre. Et puis les choses s’arrangeraient peut-être pour lui. Il avait pas mal de contacts dans la police qui travaillait sur son dossier. Peut-être qu’un de ces jours, son nom et sa photo serraient rayés des listes des forces de l’ordre. C’était le moment de faire jouer les relations qu’il avait. À l’idée d’une vie plus paisible, se sentant optimiste, il décida que les règles devaient être changées. Sans les flics sur son dos, il aurait beaucoup plus de marge d’action. Il était temps de penser des plans plus minutieux, plus internes, pas forcément dans l’action à proprement parlée mais des plans à plus longs termes, qui taperait plus fort.

    « J’ai pensé qu’on pourrait peut-être aller mangé quelque part, toi, Piotr, Lara et moi, histoire de discuter un peu de la récup’ des bouquins… »

    Si quelqu’un l’avait entendu, sa discussion serait passée pour anodine, ce qui n’était pas le cas. C’était de cette manière qu’il devait procéder, incorporer leurs projets dans leur vie quotidienne comme si de rien n’était. Comme des gens normaux. Ce qui n’était pas son cas à lui. Il avait de bons espoirs et ce soir, il avait cette envie un peu individualiste de vivre sa vie pour lui, autant qu’il la vivait à présent pour ses convictions. Pourquoi l’un n’irait-il pas sans l’autre ? À force de voir le bonheur des autres, Maxime aussi avait envie d’y goûter, ce qui était compréhensible après toutes les épreuves qu’il avait traversé. Il approcha la tasse de ses lèvres et but quelques gorgées. C’était un moment qu’il adorait, simple mais essentiel. C’était ce qui forgeait votre quotidien, ces petites choses pour lesquels on se battait, ses libertés.

    « Et d’autres choses aussi … on est pas obligé de parler que boulot. »

    Il fit un petit clin d’œil à la jeune fille avant de reposer sa tasse sur la soucoupe. Il prenait un nouveau tournant dans sa vie, mais c’était son cœur qui lui dictait son comportement. De toute façon, ils vivaient dans un pays de merde, avec un gouvernement de merde. Alors prendre des risques, à ce moment de sa vie, ce n’était pas perdre grand chose. Pour que le danger soit vraiment reconnu comme tel il fallait qu’il ait des plumes à perdre dans la bagarre. Alors la vie aurait vraiment la saveur qu’elle doit avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://2046.rpg-board.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fin d'aprem' ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fin d'aprem' ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aprem Bleus CPS 2011 "American Old School"
» Aprem Bleus CPS 2007 mardi 26/2
» Aprem raliralou
» Aprem PES-fricadelle
» Aprem Boudin & Téquila!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
2046 :: Paris :: Rive gauche :: Les Invalides :: Café de la Place-
Sauter vers: